OPÉRATION 118 318, SÉVICES CLIENTS

operation-118

FICHE TECHNIQUE :

Date de sortie : 17 novembre 2010
De : Julien Baillargeon
Avec : Bruno Hausler, Booder, Lionnel Astier
Genre : Comédie
Nationalité : Française

Durée : 1h26min

SYNOPSIS :

Mathieu Polivennes, jeune banquier d’affaires brillant, est envoyé en urgence en Haute-Loire pour redresser le call center (centre d’appels) de la Cecredico, société de crédit à la consommation, filiale de la banque qui l’emploie. A quelques semaines des élections, le dépôt de bilan du centre d’appels dans un département de l’Auvergne profonde ferait désordre et nuirait gravement au parachutage électoral de Segondas, grand patron de la banque.
Armé de ses BlackBerry et de son lap top dernier cri, Mathieu s’attend à une mission facile : il a fait l’ENA…
Or, le parachutage de Mathieu Polivennes dans l’univers du « phoning », des services clients et de l’outsourcing ne se déroule pas comme prévu. Aveuglé par ses certitudes, ignorant les ressources de l’équipe de télé conseillers pourtant bourrée de bonnes intentions, il tente d’appliquer des méthodes qu’il a apprises, totalement inopérantes dans ce lieu perdu au milieu de la France. Un compte à rebours est même engagé avant la délocalisation du call center… en OFFSHORE !
Mais son chemin va croiser celui de Kader, télévendeur débrouillard qui, avec ses collègues, a quelques idées pour sauver leur centre d’appels : créer une hotline pour les suicidaires, remotiver les équipes ; ce qui serait même fantastique, ce serait de décrocher un gros contrat…

LA BANDE ANNONCE :

 

CE QUE DANIEL TELLIEZ EN PENSE :

Réalisé en dehors des traditionnelles filières de production, cette petite comédie du terroir a été concoctée par des amateurs. Un film avec pas mal de bonnes intentions, quelques scènes assez drôles, et une histoire assez originale, qui malheureusement, est un peu plombé par un manque de moyens, qui ne donne pas vraiment de réalisme.

Une caricature du monde du phoning. La morale est gentiment sympathique de pas lâcher prise quand c’est difficile, toujours avancer pour réussir. Les gags ne sont pas tous neufs, une bonne partie a déjà servi à la série « Caméra Café », avec laquelle Opération 118 318 présente une ressemblance plus que passagère, mais le traitement des personnages, l’observations des mœurs entrepreneuriales n’est pas dépourvu de bon sens.

Une comédie artisanale sur le monde du travail qui n’est pas dépourvue de pertinence et d’impertinence. Film sympathique, ni bon ni mauvais.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s