La taularde

la-taularde

FICHE TECHNIQUE :

Date de sortie : 14 septembre 2016
De : Audrey Estrougo
Avec : Sophie Marceau, Suzanne Clément, Anne Le Ny
Genre : Drame
Nationalité : Française

Durée : 1h40 min

 

SYNOPSIS :

Pour sauver l’homme qu’elle aime de la prison, Mathilde prend sa place en lui permettant de s’évader. Alors que sa survie en milieu carcéral ne dépend que de lui, Mathilde n’en reçoit plus aucune nouvelle. Isolée, soutenue uniquement par son fils, elle répond désormais au numéro d’écrou 383205-B. Mathilde deviendra-t-elle une taularde comme une autre ?

LA BANDE ANNONCE :

CE QUE DANIEL TELLIEZ EN PENSE :

Un film âpre dans l’univers carcéral féminin où règne encore la loi de la plus forte. Pour son quatrième long-métrage, Audrey Estrougo aborde, à nouveau avec La Taularde, un sujet social fort dont elle souligne les dysfonctionnements. Audrey Estrougo suscite habilement l’empathie du spectateur. Elle sollicite notre humanité afin que l’on se garde autant que possible de juger ou condamner ces femmes. A tel point que l’on fini par vouloir les défendre, les sortir de cet enfer, qu’on souffre de les voir se mettre à nue (au propre comme au figuré) dans cet espace réduit, sale et hostile.

Magnifique interprétation de Sophie Marceau ainsi que de toutes les autres actrices. Film très poignant, réaliste. Tout est bien dosé et on est plongés dans cet univers, difficile, mais où ressort quand même une petite dose d’amour et d’amitié. Mathilde a, en fait, échanger les 10 ans de l’homme qu’elle aime contre 2 ans de prison pour elle. Résultat, cette enseignante équilibré va découvrir le monde de la prison et ses difficultés… Sophie Marceau dans un rôle rare très loin de son registre sucré habituel.

Comme dans toutes les histoires humaines, rien n’est tout à fait blanc, ni tout à fait noir. Quelques moments légers et même poétiques permettent d’éviter l’écueil d’une noirceur trop complaisante. Au-delà de l’observation du monde pénitentiaire, la réalisatrice s’attache avant tout à nous proposer une étude du comportement humain en situation extrême.

J’adore l’actrice Sophie Marceau et les films carcéraux, mes préférés étant « Midnigt Express », « Les Évadés », « Un prophète », « Présumé coupable » et « Les poings contre les murs », cela ne vous surprendra donc pas si je vous dit que j’ai bien aimé ce film très réaliste !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s